Privacy Policy
La rhinoseptoplastie
2 mai 2017
Mains
2 mai 2017

Prothèses faciales

Prothèses faciales

Certains auteurs comme Oscar Ramirez, ont mis en place il y a quelques années, le concept de l’embellissement, qui est «embelli».

Ceci a été étudié scientifiquement, car les os du visage se réduisent au fil du temps et il en découle un manque de soutien pour les tissus de la part du compartiment osseux qui perd de son volume.

A cela s’ajoute toute une série d’agénésie ou de dysgénésie, c’est à dire un développement partiel ou nul d’une partie du visage, qui en quelque sorte, doivent être remplis pour équilibrer celui-ci.

Ces dernières années, une gamme de prothèses faciales ont été mises au point pour permettre d’augmenter certains volumes du visage et de remonter certaines parties comme les pommettes, le rebord orbitaire inférieur, le menton, la région maxillaire ou encore les angles de la mâchoire.

L’objectif de l’utilisation de ces prothèses est de réharmoniser l’ovale du visage de le rendre plus beau et harmonieux.

L’installation de ces implants est souvent faite lors d’autres interventions comme le lifting (utilisation d’implants zygomatiques), la blépharoplastie (utilisation d’implants pour le rebord orbitaire) ou pour la rhinoplastie (utilisation d’implants remplaçant le cartilage, par exemple).

Les prothèses pour le menton ou la mâchoire sont souvent posées lors d’une intervention de rhinoplastie.

La technique

Les points d’accès et cicatrices pour accueillir les prothèses sont complètement cachés, en effet, les sutures restent dans la bouche ou au niveau de la conjonctive de la paupière inférieure.

Invisibles.

Les fils de suture utilisés sont résorbables, et après quelques jours, ils tomberont spontanément.

L’opération peut être réalisée en hôpital de jour, sous anesthésie locale avec une sédation ou une anesthésie générale (ce qui nécessite une nuit en séjour à l’hôpital).

Postopératoire

Un gonflement peut parfois être observé pendant les premières semaines.

Translate »